IEL PRÉSENTE est un hors-série qui multiplie les regards

J’en suis profondément convaincu, tout point de vue est nécessairement particulier et situé. Et le mien n’en est pas exempt. Il existe autour de moi d’autres manières de penser, d’autres façons d’envisager les choses, d’autres possibilités d’existence. Seulement pour découvrir cela il faut savoir se taire puis écouter les autres. Et c’est ce que j’ai essayé de faire avec IEL PRÉSENTE. Pour chacun des épisodes de ce hors-série je me suis m’éclipsée et j’ai confié mon micro à un ou une critique d’art ou commissaire d’expositions. Toutes et tous ont eu carte blanche dans la réalisation de l’épisode : du choix de leur invité à la rédaction des questions. Les entretiens de IEL PRÉSENTE sont donc gorgés de mots, d’interrogations et de manières de penser qui ne sont plus uniquement les miennes.

FLORYAN VARENNES

« Nous sommes dans une crise du care. Même les politiques se sont emparé·es de ce terme. Aujourd’hui c’est un mot galvaudé. Mais qu’est-ce que ce mot dit-il vraiment ? »

Les Sillons 3/4

« J’ai travaillé sur trois histoires qui s’entremêlent à la manière de récits complotistes pour créer cette espèce de fiction suggérée autour de l’Océan Indien. »

Les Sillons 2/4

« Mes traumas existent aussi dans la vie de ma mère, dans celle de ma grand-mère et de mon arrière-grand-mère. Un corps diasporique c’est donc un corps qui ne voit pas le temps de manière linéaire. »

Les Sillons 1/4

Épisode hors-série pensé en partenariat avec le centre d’art de la Ferme du Buisson dans lequel je reçois quatre des artistes de l’exposition Les Sillons : Benoit Le Boulicaut, Grand Chemin, Juliette Jaffeux et Vincent Caroff.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :