IEL PRÉSENTE est un hors-série qui multiplie les regards

J’en suis profondément convaincu, tout point de vue est nécessairement particulier et situé. Et le mien n’en est pas exempt. Il existe autour de moi d’autres manières de penser, d’autres façons d’envisager les choses, d’autres possibilités d’existence. Seulement pour découvrir cela il faut savoir se taire puis écouter les autres. Et c’est ce que j’ai essayé de faire avec IEL PRÉSENTE. Pour chacun des épisodes de ce hors-série je me suis m’éclipsée et j’ai confié mon micro à un ou une critique d’art ou commissaire d’expositions. Toutes et tous ont eu carte blanche dans la réalisation de l’épisode : du choix de leur invité à la rédaction des questions. Les entretiens de IEL PRÉSENTE sont donc gorgés de mots, d’interrogations et de manières de penser qui ne sont plus uniquement les miennes.

VIR ANDRES HERA

« Sor Juana Inès de la Cruz est une mexicaine qui, au XVIIe, a décidé de prendre le chemin du couvent pour ne pas avoir à se marier. Elle est une icône pop, une icône queer. »

SOCHEATA AING

« Je roule avec mon pied une tête de Bouddha et je diffuse un son qui rassemble des annonces commerciales pleine de clichés qui vendent ce même genre de tête. Le contraste est alors très violent. »

CONTEMPORAINES

« Si les femmes ne sont plus soutenues par des institutions publiques, cela freine leur accès et/ou leur maintien au plus haut niveau de la hiérarchie artistique. »

TRASH PRESS

« Trash Press part de la volonté de donner la parole et de soutenir les artistes qui ont eu le courage de dire non à la Biennale Art Press et au système actuel de l’art contemporain. »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :